Santé environnementale et maladies chroniques

Les maladies non transmissibles, pathologies cardiovasculaires, cancers et maladies respiratoires essentiellement, représentent aujourd’hui la première cause de mortalité dans le monde. Or, ces maladies sont pour beaucoup dues au dépérissement des écosystèmes. Il est désormais clair que les destins de la santé humaine et de la santé des écosystèmes sont liés. En conséquence, lutter contre les maladies chroniques nécessite un changement de paradigme qui place la préservation de l’intégrité des écosystèmes en son cœur.

Avril - mai - juin 2016

En savoir plus

057-049

1.00 CHF

  • Auteur : André Cicolella préside le Réseau environnement santé, est enseignant à Sciences Po Paris et ancien conseiller scientifique à l’Institut national de l’environnement industriel et des risques (Ineris).