Préserver les ressources naturelles et la paix (version numérique)

Depuis la fin de la guerre froide, la situation des sociétés sur la planète ne cesse de se dégrader et les conflits se multiplient. Les ressources naturelles jouent souvent un rôle causal dans ces conflits. Très schématiquement, ce rôle prend deux voies très différentes. D’un côté, la raréfaction des ressources renouvelables disponibles localement à des populations rivales – terres agricoles, pêcheries, eau, forêts – engendre des tensions meurtrières. De l’autre, le contrôle de ressources renouvelables ou non – diamants, minerais divers, cultures illicites, bois – permet de financer des guerres ou le terrorisme.

Ce dossier présente des conflits liés aux ressources naturelles qui ont été résolus ou sont en passe de l’être : la guerre du turbot au large de Terre-Neuve, les violences interclaniques au nord du Kenya et l’Initiative du bassin du Nil qui réunit les dix pays riverains de ce fleuve. Mais les exemples de conflits résolus sont difficiles à trouver. Ce dossier cherche donc aussi à mettre en avant de nombreuses initiatives, approches ou campagnes qui visent à prévenir le plus et le mieux possible le déclenchement de conflits, à stopper les conflits en cours, à lutter contre la prolifération des armes légères qui tuent 80 % des personnes – la plupart civiles – dans les conflits armés et à « ramasser les pots cassés » à l’issue de tels conflits. Elles ne demandent qu’à être soutenues et à voir leur efficacité renforcée.

Et aussi dans ce numéro : 

  • Rencontre avec Jean-Pierre Dupuy : Il nous faut une "éthique du non-regret"
  • Campagnes : Pour un référundum sur les OGM
  • Débat : La Suisse doit-elle sortir du nucléaire ?

Mars - avril 2003

Aller à la version papier

Vous êtes sur la version numérique

En savoir plus

004e

10.00 CHF