Le bois, une alternative au pétrole et au charbon (version numérique)

Un sondage de la Sofres de 2000 révèle que 71% des Français sont persuadés que leur pays compte moins de forêts qu’en 1800, alors que c'est l’inverse qui est vrai. Il est clair que la surface forestière globale dans le monde diminue de façon catastrophique. Mais en Europe, c’est le contraire qui a lieu : la forêt s’étend de plus en plus. Loin d’être victime de la déforestation, et malgré les gigantesques incendies qui l’affectent en saison sèche, la forêt européenne gagne chaque année des milliers d’hectares.

C’est une des raisons pour lesquelles ce dix-septième dossier de LaRevueDurable défend une plus grande utilisation du bois en tant que combustible et matériau de construction en Europe. Ce n’est pas là une dérive. La priorité absolue reste aux économies d’énergie et à la sobriété face aux assauts de la société de consommation. Mais le bois est sous-exploité en Europe alors qu’il offre une partie de la réponse si nécessaire au défi énergétique et à l’aggravation de l’effet de serre.

Deux systèmes de valeur s’affrontent à propos de la forêt en Europe. Les uns veulent la préserver pour ses qualités écologiques et récréatives, les autres veulent l’exploiter pour pouvoir en vivre. Toute la difficulté consiste à concilier ces deux objectifs, qui sont aussi vitaux l’un que l’autre.

 Et aussi dans ce numéro : 

•     Rencontre avec  Cyria Emelianoff :  L’urbanisme durable est en gestation en Europe

•     Minidossier : Comprendre les attitudes des consommateurs face au commerce équitable

•     Perspective : George Monbiot : Une Caisse de compensation internationale pour remplacer le  FMI etla Banquemondiale

Septembre - octobre 2005

Aller à la version papier

Vous êtes sur la version numérique

017e

15.00 CHF