Quatre essais sur la fin du pétrole abondant et bon marché

La civilisation moderne bute sur la fin du pétrole bon marché. Quatre livres parus en français fin 2005 évoquent ce constat alarmant. Leur objet n’est pas l’imminence d’un nouveau choc pétrolier lié aux seules rivalités géopolitiques, mais la fin définitive d’une offre en pétrole capable d’augmenter son débit pour satisfaire une demande en hausse constante. De politique, le problème est devenu physique : il n’y aura bientôt plus assez de pétrole à extraire du sous-sol pour continuer à remplir toutes les chaudières à mazout et tous les réservoirs à essence, à gasoil ou à kérosène de la planète. Il va donc très vite falloir se débrouiller autrement pour se chauffer et, surtout, pour se déplacer.

Cet article présente ces quatre livres : La vie après le pétrole de Jean-Luc WIngert, Panne sèche de David Goodstein, La fin du pétrole de James Howard Kunstler et Pétrole apocalypse d'Yves Cochet.

Cet article inclut également une sélection de livres et recencions de LaRevueDurable. 

Février - mars 2006

 

En savoir plus

019-066

1.00 CHF

  • Auteur : LRD