La montagne entre protection et conquête (version papier)

Longtemps, les montagnes ont inspiré de la crainte aux habitants des plaines. Monde à part avec leurs peuples aux coutumes très particulières, leurs richesses culturelles, esthétiques et écologiques ont été négligées jusqu’à la fin du XVIIIe. Puis, au XIXe, elles se mettent à attirer l’attention au point de faire l’objet, au XXe siècle, d’un fulgurant développement touristique.

Les montagnes cristallisent aujourd’hui le besoin de trouver un juste milieu entre une légitime activité économique et le non moins nécessaire impératif de les protéger. Pour progresser dans la recherche de cet idéal, trois enjeux apparaissent déterminants : le transport routier, le tourisme et les derniers grands prédateurs (lynx, loup et ours).

Après avoir connu une longue période de crainte à son égard, puis une phase de conquête, la montagne mérite aujourd’hui que l’on trouve un juste équilibre dans la manière de la considérer et de la traiter.

Et aussi dans ce numéro :

  • Rencontre avec Bernard Lachal : Il est possible d'économiser des quantités colossales d'énergie
  • Point de vue : Livres durables et livres à jeter 

Juillet - août - septembre 2006

Aller à la version numérique

La version papier est épuisée

Ajouter au panier