Le siècle d'or de l'écologie industrielle dans les villes françaises : 1790-1880

Après la Révolution, dans un contexte d’expansion industrielle et de croissance urbaine, la France ignore la notion de déchet ou de rejet. Dans les villes, rien ne se perd, rien ne se jette, tout est bon à récupérer pour alimenter une industrie en quête de matières premières et des champs avides d’engrais. Il en résulte une véritable économie circulaire qui imbrique villes, industries et campagnes.

Juin - juillet 2007

En savoir plus

025-021

2.00 CHF

  • Auteur : Sabine Barles est chercheuse au Laboratoire théorie des mutations urbaines, département de l’Unité mixte de recherche Architecture, Urbanisme, Sociétés (CNRS) et professeure à l’Institut français d’urbanisme de l’Université Paris-VIII.