L'empreinte écologique, indicateur sous pression

Partout dans le monde, l’empreinte écologique reçoit une attention croissante. Ce moyen d’évaluer les ressources que l’activité humaine utilise au regard de ce que la biosphère est en mesure de lui offrir gagne en reconnaissance. Dans ce contexte, la parution dans la revue Futuribles d’octobre 2007 d’une critique très sévère sur l’empreinte écologique fait office de pavé dans la mare, du moins en Europe francophone, et invite à réagir sans attendre.

Ce minidossier fait le point sur cette critique dans un esprit le plus constructif possible. Il en ressort un constat majeur : au niveau des calculs des comptes nationaux de l’empreinte comme à celui de son application aux différentes échelles des territoires, la condition sine qua non pour enclencher une dynamique de changement, du citoyen aux gouvernements nationaux, est que cet outil soit utilisé avec la plus grande ouverture et en toute transparence.

Février - mars - avril 2008

En savoir plus

028-064

5.00 CHF

  • Auteur : LRD
  • Auteur : * Mathis Wackernagel, Justin Kitzes, Susannah Buchan et Brad Ewing sont tous chercheurs au Global Footprint Network, à Oakland, aux Etats-Unis.
  • Auteur : Thanh Nghiem dirige l’Institut Angenius.