L'éphémère âge du pétrole a déjà amorcé son déclin

Rencontre avec Colin Campbell.

Il est fort probable que dans quelques années, les sociétés regretteront cette époque bénie des dieux – janvier 2008 – lorsque le pétrole ne valait « que » 100 dollars le baril. Le pétrole étant une denrée aussi extraordinaire qu’irremplaçable, qui irrigue tous les recoins des sociétés industrialisées, il est vital pour le maintien des équilibres mondiaux que la société globale s’adapte à l’augmentation inéluctable du cours du baril. Cette tendance à la hausse signale l’épuisement progressif de cette substance sans équivalent à la surface de la Terre.

Depuis les années 1990, nul n’a plus et mieux que Colin Campbell attiré l’attention sur la cause fondamentale de cette situation. Selon ce géologue pétrolier hors pair, nous avons d’ores et déjà dépassé le « pic de pétrole » mondial, du moins pour ce qui concerne le pétrole conventionnel, c’est-à-dire facile à extraire. Ce pic correspond au moment où l’offre des pays producteurs n’est plus capable de répondre à une demande mondiale en forte croissance. Si rien ne vient diminuer cette demande au plus vite, c’est une période de tensions de plus en plus aiguës entre sociétés industrialisées et au sein de ces sociétés qui s’ouvre pour accaparer un pétrole en voie de raréfaction.

Anglais installé en Irlande, docteur de l’Université d’Oxford, Colin Campbell a accompli l’essentiel de sa carrière en Amérique latine, puis au large de la mer du Nord. D’abord l’onshore, ensuite l’offshore. Retraité des grandes compagnies pétrolières en 1989, il se donne depuis bientôt vingt ans pour mission d’alerter toutes les sphères sociales qui voudront bien entendre son message central : l’âge du pétrole est entré dans sa phase de déclin. Il est urgent de comprendre cette nouvelle fracassante pour avoir une chance de s’y adapter avant que le système global – qui repose pour une énorme part sur l’or noir – n’implose.

Février - mars - avril 2008

En savoir plus

028-009

3.00 CHF

  • Auteur : LRD
  • Rencontre avec : Colin Campbell est fondateur de l’Association pour l’étude du pic pétrolier et gazier (Aspo). Il vit à Cork, en Irlande.