La pêche moderne vide la mer de ses poissons

Il est sérieusement question, pour les ressources vivantes marines, d’atteindre un point de non-retour, de leur effondrement irréversible sous l’effet des excès de l’action humaine. Au milieu du siècle, les espèces les plus couramment pêchées aujourd’hui pourraient avoir disparu si la pression humaine continue de les extraire de la mer au rythme actuel. Jadis immense, inépuisable, insondable, l’océan est en voie d’épuisement.

Mars - avril 2011

En savoir plus

041-027

2.00 CHF

  • Auteur : Philippe Cury est directeur de recherche à l’Institut de recherche pour le développement (IRD) et dirige le Centre de recherche halieutique méditerranéenne et tropicale, à Sète, en France.