Les mines de cuivre du Katanga illustrent le besoin de créer un droit sans frontières

Dans le monde de l’extraction minière et du négoce des matières minérales, les cas de violations des droits de l’homme sont d’une tragique banalité. Exemple : au Katanga, au sud de la République démocratique du Congo (RDC), une filiale de la multinationale suisse Glencore, bien qu’extrêmement bénéficiaire, n’investit pas pour éviter les graves pollutions de l’eau qu’elle induit : elle préfère placer son argent dans les paradis fiscaux. En Suisse, des ONG font campagne pour tenter d’empêcher ce type d’entreprises de fouler au pied en permanence les idéaux de droits de l’homme, de justice sociale, et l’éthique la plus élémentaire.

Novembre - décembre 2014 - janvier 2015

En savoir plus

053-036

3.00 CHF

  • Auteur : LRD