La France a une stratégie pour lutter contre les perturbateurs endocriniens

Publié le : 1 mai 2014

La France a une stratégie pour lutter contre les perturbateurs endocriniens

Très répandus dans les produits de consommation courants, les perturbateurs endocriniens sont mis en cause dans l’augmentation de maladies graves : cancers, obésité, diabète et troubles de la fertilité.

La stratégie française, saluée par plusieurs associations très crédibles qui travaillent sur ce thème – Générations futures et le Réseau Environnement et Santé –, vise à renforcer la recherche et l’expertise sur ces substances, à améliorer l’information du public sur les risques et à remplacer les substances les plus préoccupantes. La France a notamment déjà demandé à l’Union européenne d’interdire le Bisphénol-A dans les tickets de caisse.

Sur ce sujet, le dossier no 32 sur la pollution chimique, recense de nombreux produits à éviter.

Et l'interview de Stéphane Foucart résume les méthodes de l'industrie pour pervertir l'expertise scientifique dérangeante.