La transition recule en Allemagne

Publié le : 2 août 2014

La transition recule en Allemagne

La mobilisation de la société civile n’a pu empêcher la réforme très dommageable de la loi sur les énergies renouvelables en Allemagne d’avoir lieu. Un sondage montre déjà qu’un tiers des coopératives d’énergie interrogées ont décidé de ne pas investir, en 2014, dans de nouvelles installations. En 2013, seuls 8 % des coopératives avaient renoncé à investir.

En cause : la nouvelle obligation pour les producteurs d’énergie renouvelable de s’acquitter d’une contribution par kilowattheure vendu, surcharge qui sert à financer le système d’encouragement. Même les personnes qui consomment leur propre production électrique devront désormais la payer.

L’obligation pour les producteurs d’électricité renouvelable de la vendre directement sur le marché génère aussi de fortes inquiétudes. Il n’y aurait plus de prix garanti, mais juste une rétribution fixe par kilowattheure qui viendrait compléter le prix variable obtenu sur le marché. « Cela va conduire à une dépendance à l’égard de quelques distributeurs d’électricité qui pourront fixer leurs conditions », déplore la Coalition pour l’énergie citoyenne.

Et puis, l’introduction des plafonds à l’essor du solaire, de l’éolien (terrestre et marin) et de la biomasse augmente le contexte d’incertitude pour les investisseurs.

Lire notre article Des très fortes menaces planent sur le tournant énergétique allemand.

www.unendlich-viel-energie.de

www.buendnis-buergerenergie.de