Deuxième tunnel au Gothard

Publié le : 2 octobre 2014

Après le Conseil des Etats, le Conseil national s’est exprimée en faveur du creusement d’une deuxième galerie routière au Gothard. Les organisations environnementales sont déjà en train de lancer la récolte de signatures pour aboutir à un référendum.

Rappel du contexte : le tunnel du Gothard, qui va sur ses 35 ans, doit être rénové. Pour assurer le trafic pendant les travaux, le plus logique serait de faire passer les voitures sur le rail. D’autant qu’une nouvelle galerie ferroviaire sera inaugurée en 2016. Mais le Conseil fédéral et, désormais, les deux Chambres du parlement privilégient la construction d’un deuxième tunnel. Une solution qui pose pourtant deux graves problèmes.

D’abord, elle fait doubler la capacité routière à travers les Alpes. Or, le peuple a voté en 1994 en faveur d’une limitation du trafic routier dans le massif alpin : l’article 84 de la Constitution sur la protection des Alpes dit que la capacité des routes de transit des régions alpines ne peut pas être augmentée. Ensuite, cette option coûtera de 2 à 3 milliards de francs (1,6 à 2,4 milliards d’euros) de plus que le transfert temporaire sur le rail. L’ouvrage pompera ainsi des sommes considérables en principe destinées au trafic d’agglomération.

Lire aussi : L'initiative qui veut sauver les Alpes du bruit et des camions.

www.initiative-des-alpes.ch