La société doit retrouver la maîtrise de son destin collectif

Rencontre avec Dominique Bourg.

L’esprit de la modernité, estime le philosophe Dominique Bourg, s’incarne dans la volonté de transgresser toutes les limites. L’objectif d’une croissance économique sans fin fondée sur un surcroît systématique de technique en est l’aboutissement ultime. Avec à la clef une crise écologique majeure, qui met en péril l’avenir de l’humanité.

Pour éviter le pire, soutient en substance Dominique Bourg, pour mettre un frein à la démesure et réorienter la société vers une trajectoire plus en phase avec l’horizon de la durabilité, il est nécessaire de créer collectivement des normes et des bornes qui s’adressent à tous.

Dominique Bourg est professeur à l’Université de Lausanne. Il est aussi membre du comité de veille de la Fondation Nicolas Hulot. Cette structure militante propose des innovations structurelles au politique. En France, le climat politique est suffisamment mûr pour que le nouveau « super » ministère en charge de l’écologie et du développement durable soit à l’écoute de ces propositions.

Août - septembre - octobre 2007

En savoir plus

026-009

3.00 CHF

  • Auteur : LRD
  • Rencontre avec : Dominique Bourg est professeur de philosophie à l’Université de Lausanne, où il dirige l’Institut des politiques territoriales et de l’environnement humain (Ipteh).