Mettre fin à la guerre, une recette - Deuxième partie

Directement impliqué durant le conflit de la Seconde Guerre mondiale et pacifiste depuis la fin des années 1960, Robert Hinde poursuit ici son analyse et son point de vue – en cinq parties dans LaRevueDurable – sur la manière de hâter la fin de la guerre.

Après avoir rappelé la réalité crue de la guerre1, il se penche ici sur les causes avancées pour expliquer pourquoi, en dépit des horreurs liées à la guerre, des populations sont tout de même amenées à l’accepter, voire à la vouloir, et sur le rôle que l’agressivité humaine joue dans ce phénomène.

En fin de compte, souligne Robert Hinde, l’institution de la guerre nécessite deux éléments essentiels : des armes et des individus prêts à les utiliser. Aussi le moyen le plus efficace d’y mettre fin est-il de lutter contre les armes et l’envie de les utiliser.

Juin - juillet - août 2009

En savoir plus

034-065

3.00 CHF

  • Auteur : Biologiste et psychologue à l’Université de Cambridge, Robert A. Hinde préside la branche britannique de Pugwash et est parrain du Mouvement pour l’abolition de la guerre et du programme d’éveil aux armes de destruction massive, au Royaume-Uni.