Murray Bookchin, l'écologie de la liberté

Ce texte de Vincent Gerber sur Murray Bookchin (1921-2006) prolonge la série sur les penseurs de l’écologie inaugurée par Romain Felli avec les portraits d’André Gorz (1923-2007), Ivan Illich (1926-2002) et Cornelius Castoriadis (1922-1997). Figure centrale de l’écologie politique, Murray Bookchin est peu connu dans l’espace francophone, car il a mené toute sa carrière aux Etats-Unis.

Son postulat fondateur : à la base, les problèmes écologiques sont d’abord des problèmes sociaux. Aussi son credo est que les problèmes sociaux et écologiques soulèvent un seul et même défi, celui de l’« écologie sociale ». Selon lui, l’écologie est avant tout une source de libération. Et le salut écologique viendra d’une révolution des modes de vie amorcés par la base. De quoi séduire très fortement LaRevueDurable !

Juin - juillet - août 2010

En savoir plus

038-067

2.00 CHF

  • Auteur : Vincent Gerber est historien à Carouge, en Suisse. Il travaille à la coopérative de logement la Ciguë et comme pigiste culturel au quotidien Le Courrier.