Sur la piste d'une mobilité différente (version papier)

Pour accroître la part des utilisateurs des transports publics et doux en ville, il ne suffit pas d’augmenter l’offre et d’améliorer les infrastructures. Il faut aussi rendre la vie plus dure aux automobilistes. Ce qui, de prime abord, ne paraît pas politiquement correct. Pour changer cet état de fait et rendre les espaces urbains plus vivables et plus vivants, plus respirables et plus accueillants, un véritable chantier s’ouvre à l’innovation sociale et culturelle.

Ce dix-huitième dossier de LaRevueDurable s’attache à montrer la diversité des approches que des sociologues, des géographes, des réseaux associatifs et des élus mettent en œuvre pour favoriser l’usage de trains, de tramways, de métros, de bus, de pistes cyclables et d’espaces disponibles aux piétons plutôt qu’à la voiture individuelle. Plus les gens qui comprennent la pertinence d’utiliser toutes ces formes de mobilité seront nombreux, plus ceux qui les utilisent augmenteront, plus une politique apte à modérer l’essor de la voiture individuelle, et a fortiori l’ « autosolisme », deviendra politiquement acceptable et réaliste.

Ce dossier apporte ainsi sa contribution au nécessaire affranchissement des esprits à l’égard de la voiture.

Et aussi dans ce numéro : 

  • Rencontre avec Mathis Wackernagel : Le monde vit au-dessus de ses moyens écologiques
  • Perspective George Monbiot : Pour une organisation mondiale du commerce équitable
  • LaRevueDurable présente le cycle de conférences : Quelles réponses au "Cauchemar de Darwin" ?

Décembre 2005 - janvier 2006

Aller à la version numérique

La version papier est épuisée

Ajouter au panier