Pas à pas, le marcheur peut reconquérir l'espace urbain

Plus que d’un manque d’infrastructures, le piéton souffre d’un déficit de reconnaissance. Pour redonner au marcheur le goût de se mettre en jambes, il faut lui offrir du pouvoir symbolique et du rêve.

Décembre 2005 - janvier 2006

En savoir plus

018-036

1.00 CHF

  • Auteur : Sonia Lavadinho travaille à l’Observatoire universitaire de la mobilité, à Genève, en Suisse.
  • Auteur : Yves Winkin est professeur à l’Ecole normale supérieure Lettres et sciences humaines, à Lyon, en France.