Comment et pourquoi réhabiliter les "trains de plaisir"

Considérés comme des modes de déplacement contraints pour aller travailler ou étudier, les transports en commun ont intérêt à s’appuyer sur le concept du « sans voiture » pour valoriser leurs atouts pour les déplacements de loisir. Un concept naissant, exigeant et prometteur.

Juillet - août - septembre 2008

En savoir plus

030-030

2.00 CHF

  • Auteur : Antoine Debièvre est responsable presse de Transilien SNCF, à Paris.