Maîtriser la consommation d'électricité au Nord (version papier)

Ce sont avant tout les pays déjà fortement consommateurs d'électricité qui, depuis trente ans, augmentent le plus leur consommation de cette forme d'énergie. Et tout indique que cette augmentation devrait se poursuivre. Or, fondée en grande partie sur des sources d'énergies fossiles, cette consommation accentue l'effet de serre qui, selon toute vraisemblance, déstabilise le climat. Le paradoxe est que ce sont les pays les moins responsables de cette déstabilisation qui devraient être les premiers à en subir les conséquences néfastes. Rappelons en effet que deux milliards d'êtres humains – soit le tiers de l'humanité – n'ont pas accès à l'électricité dans les pays en développement. Ils risquent pourtant fort de se trouver aux premières loges et sans protection lorsque s'accentueront sécheresses, inondations, fonte des glaces, montée du niveau des océans, etc.

Fort de ces constats, ce dossier thématique se concentre sur les économies d'électricité au Nord. Il ne néglige pas les énergies renouvelables, qui constituent une alternative plus raisonnable que celle du nucléaire et de ses déchets pour produire de l'électricité, en particulier au Sud. Mais seul un contexte de réduction de la consommation d’électricité donne son sens à la promotion des énergies renouvelables. Enfin, insistons sur le fait que les solutions et les initiatives que ce dossier met en avant ne prétendent pas refléter la situation générale du marché de l'électricité. Elles constituent des pistes qui doivent être mieux connues si on veut leur donner une chance d'être plus soutenues.

Et aussi dans ce numéro : 

  • Rencontre avec Benjamin Dessus : Nourrir le débat public sur l'énergie
  • Johannesburg : Vers une science du développement durable 
  • Débat : Le développement durable est-il un oxymore ?

Septembre - octobre 2002

Aller à la version numérique

Vous êtes sur la version papier

En savoir plus

10.00 CHF