Il est possible d'économiser des quantités colossales d'énergie

Rencontre avec Bernard Lachal.

Au Centre universitaire d’étude des problèmes de l’énergie (Cuepe), Bernard Lachal exerce ses talents de physicien. Dans ce centre de recherche, qui a pour particularité de partir de problèmes pour y trouver des solutions, il s’épanouit face aux contraintes – changements climatiques, fin du pétrole bon marché, etc. – qui pèsent sur le secteur énergétique. Mais toutes les « solutions » n’ont pas ses faveurs. Les promoteurs de l’option nucléaire lui rappellent ainsi l’une de ses devises préférées des Shadoks : « S’il n’y a pas de solution, c’est qu’il n’y a pas de problème ! »

Les véritables solutions, explique Bernard Lachal, sont plutôt à trouver du côté de la maîtrise de l’énergie, de la production décentralisée et des énergies renouvelables. Des options pas toujours simples, en particulier dans le bâtiment, mais qui avancent à grands pas et conduisent à un foisonnement d’initiatives. Avis à tous ceux qui ne veulent pas rater le train de l’espoir.

Juillet - août - septembre 2006

En savoir plus

021-008

3.00 CHF

  • Auteur : LRD
  • Rencontre avec : Bernard Lachal est professeur au Centre universitaire d’études sur les problèmes d’énergie (Cuepe) à Carouge, près de Genève, en Suisse.