Des associations cherchent à détourner la Banque mondiale des énergies fossiles

Créée en 1946 pour reconstruire le monde sur les décombres de la Seconde Guerre mondiale, la Banque mondiale privilégie aujourd’hui les énergies fossiles qui menacent de le ruiner à nouveau… cette fois de manière irréversible. Le financement de la centrale à charbon Medupi, en Afrique du Sud, illustre les pratiques de cette institution tragiquement en porte-à-faux avec les besoins de la biosphère et de l’humanité. Toutefois, en 2011, elle adoptera une nouvelle stratégie sur l’énergie. Une occasion que des associations cherchent à saisir pour changer la donne.

Décembre 2010 - janvier 2011

En savoir plus

040-027

2.00 CHF

  • Auteur : LRD