Le climat a besoin d'une taxe carbone

Après avoir été chercheur au laboratoire d'économétrie de l’Ecole polytechnique, en France, Alain Grandjean est devenu conseiller d’entreprises et a orienté ses activités vers le défi qui domine tous les autres : la lutte contre le changement climatique. Associé à cette fin au bien connu Jean-Marc Jancovici, ce polytechnicien docteur en économie de l’environnement est le principal apôtre d’une vigoureuse fiscalité climatique en France.

Alain Grandjean voit dans la taxe le plus sûr instrument pour opérer une transition vers une économie sobre en carbone. Pragmatique, il envisage cette taxe au niveau national en complément au système des quotas en vigueur dans l’Union européenne.

Membre du Comité stratégique de la Fondation Nicolas Hulot, il a rédigé la proposition de taxe carbone du Pacte écologique que la fondation a fait signer aux candidats à la présidence française en 2007. Un travail qui porte ses fruits. Michel Rocard en reprend des éléments clefs dans le rapport qu’il a remis fin juillet au Gouvernement français sur les modalités pratiques de mise en œuvre d’une contribution Climat-énergie.

Septembre - octobre - novembre 2009 

En savoir plus

035-034

2.00 CHF

  • Auteur : LRD
  • Rencontre avec : Alain Grandjean est cofondateur de Carbone 4, cabinet d’audit et de conseil en stratégie carbone, à Paris. Il est membre du Comité stratégique de la Fondation Nicolas Hulot.