Copenhague, tremplin idoine pour changer le monde

« Le changement climatique est plus rapide que quiconque le pensait possible. L’humanité devrait-elle, dès lors, cesser de s’inquiéter du réchauffement global et plutôt commencer à paniquer ? Ma conclusion est qu’il y a encore une bonne chance de rester sous la barre des 2°C, mais la course entre la dynamique climatique et la politique climatique serra très serrée. »

Le propos émane de Joachim Schellnhuber, directeur et fondateur de l’Institut de Potsdam pour la recherche sur les impacts climatiques, en Allemagne, haut lieu de l’étude du climat dans le monde. 

Septembre - octobre - novembre 2009

En savoir plus

035-009

0.00 CHF

Ajouter au panier