Le Sud en quête de solutions inédites face à la pauvreté et à la crise de l'environnement

Rencontre avec Sunita Narain.

Moins connue du grand public européen que Vandana Shiva ou Arundhati Roy, Sunita Narain est pourtant la plus grande avocate de l’environnement du sous-continent indien. Elle dirige, à Delhi, le Centre pour les sciences et l’environnement (CSE) et est rédactrice en chef du magazine Down to Earth2 depuis le décès de son collègue et ami Anil Agarwal en 2002. Le magazine Time l’a rangée en 2007 parmi les quinze personnalités indiennes les plus influentes aux côtés de figures telles qu’Amartya Sen et Salman Rushdie.

Le CSE est une référence sur l’environnement. Ce centre de recherche, de réflexion, de communication et de formation est une institution majeure pour les journalistes, les associations locales et les cours de justice en Inde sur les sujets environnementaux. Et joue donc un rôle essentiel dans le bon fonctionnement de la démocratie de ce pays. Le CSE conseille aussi le Gouvernement indien, en particulier sur l’équité dans les négociations internationales sur le changement climatique.

Sunita Narain a reçu le titre de docteur honoris causa de l’Université de Lausanne le 4 juin 2010. Son passage fut l’occasion privilégiée de recueillir son témoignage à mi-chemin entre le désastre de Copenhague et la seizième Conférence des Parties de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP16), qui aura lieu du 29 novembre au 10 décembre 2010, à Cancun, au Mexique.

Septembre - octobre 2010

En savoir plus

039-009

3.00 CHF

  • Auteur : LRD
  • Rencontre avec : Sunita Narain dirige le Centre pour les sciences et l’environnement (CSE) et est rédactrice en chef du magazine Down to Earth, à Delhi, en Inde.