L'énergie citoyenne se cherche en Suisse romande pour accélérer la transition

Enquête sur les coopératives de production d'éléctricité, leurs apports et leur situation.

Grâce à l’énergie citoyenne, la transition énergétique gagne du terrain au Danemark, en Allemagne et ailleurs en Europe, notamment en France (LaRevueDurable, 2014a). L’énergie citoyenne, ce sont toutes les initiatives issues de la société civile qui visent à accélérer, depuis le bas, le passage des énergies non renouvelables et centralisées, nucléaire et fossiles, émettrices de déchets radioactifs et de CO2, aux énergies renouvelables, décentralisées et indigènes, sur fond de fortes économies d’énergie.

En Suisse, des associations, des coopératives et des services publics de l’énergie animent cet élan essentiel à la transition énergétique. Mais elles ont besoin de conditions-cadres qui, depuis le haut des lois et des politiques publiques fédérales et cantonales, et avec le soutien des communes, leur donnent toutes leurs chances.

Après le débat parlementaire qui a occupé six jours durant les conseillers nationaux en décembre 2014, il paraît opportun de passer en revue les initiatives qui bourgeonnent en Suisse romande, leurs réussites, leurs doutes et leurs difficultés, afin d’y jauger la place actuelle de l’énergie citoyenne, et dans quelle mesure et par quels moyens le premier paquet de lois en préparation pourrait l’aider à accélérer la transition. Pour l’heure, ces initiatives concernent surtout l’électricité d’origine solaire, raison pour laquelle ce minidossier se concentre sur cette option.

Mars - mai 2015

En savoir plus

054-055

10.00 CHF

  • Auteur : LRD