Le numérique à l'école : un désastre

Rencontre avec Philippe Bihouix

Equiper les écoliers d’ordinateurs portables et de tablettes, installer des écrans dans les salles de classe, brancher l’école au numérique, tel est « le nouveau Graal de l’institution scolaire », déplore Philippe Bihouix dans un livre coécrit avec Karine Mauvilly au titre non ambigu : Le désastre de l’école numérique, plaidoyer pour une école sans écrans.

L’ambition officielle, en promouvant le numérique à l’école, est de « préparer les jeunes à devenir autonomes, créatifs et responsables ». Philippe Bihouix juge pourtant ce projet « totalement fou ». Tant sur le terrain de l’écologie, où on l’attend2, que sur ceux de la santé, de la pédagogie et des impacts sociétaux. Loin de former les citoyens de demain, soutient-il, le numérique fait perdre toute autonomie véritable à l’être humain.

A l’heure où l’école est un des derniers lieux où les écrans n’ont pas encore relégué les autres supports de communication au second plan, Philippe Bihouix plaide pour qu’elle reste à l’abri du numérique. Il y voit une condition impérative pour former des individus capables de porter un regard critique sur cet univers désormais omniprésent.


En savoir plus

058-010

4.00 CHF