La coupe à champagne des déséquilibres mondiaux perdure

D’un côté, les 20 % de la population mondiale vivant dans les pays les plus riches profitent de 62 % des richesses économiques mondiales. De l’autre, les 20 % vivant dans les pays les plus pauvres bénéficient de 3,6 % de ces richesses. Quinze ans après le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud), l’Institut pour un développement durable, en Belgique, attire l’attention sur la persistance des énormes déséquilibres de richesses dans le monde.

Septembre - octobre 2005

En savoir plus

017-007

1.00 CHF

  • Auteur : LRD