Un revenu de transition écologique scellerait l’union de l’écologie politique avec l’économie sociale et solidaire

Rencontre avec Sophie Swaton

L’économie sociale et l’écologie politique apparaissent dans des contextes historiques, politiques et sociaux très distincts. L’économie sociale prend son essor au début du XIXe siècle sur fond de Révolution industrielle. L’écologie politique naît en plein boom économique, après la Seconde Guerre mondiale, et développe une tradition séparée de celle de l’économie sociale. Mais depuis une dizaine d’années, l’écologie politique et l’économie sociale, devenue aussi solidaire, exercent l’une sur l’autre une attirance irrésistible, se font explicitement la cour.

Philosophe, économiste spécialiste de l’économie sociale et solidaire (ESS), Sophie Swaton étudie ce rapprochement. Dans le Dictionnaire de la pensée écologique, elle identifie trois liens fondamentaux entre l’ESS et l’écologie politique : une vision des rapports des hommes entre eux et avec leur environnement qui privilégie la réciprocité plutôt que la domination, une conception forte de la durabilité qui n’investit pas la technique d’une impossible mission salvatrice, et une éthique délibérative fondatrice.

En plus de mettre en lumière ces liens, ce travail historique et philosophique amène Sophie Swaton à proposer d’instaurer un revenu de transition écologique qui renforce l’ESS etaccélère la transition. Au contraire du revenu de base inconditionnel, ce « RTE » n’aurait pas pour possible corollaire le démantèlement de l’Etat social.

Été - Automne 2017

En savoir plus

059-007

4.00 CHF

  • Rencontre avec : Sophie Swaton est Maître d’enseignement et de recherche à l’Institut de géographie et durabilité de l’Université de Lausanne.