Changer la création monétaire pour tendre vers la durabilité

Rencontre avec Christian Arnsperger

Le modèle économique dominant est insoutenable, notamment parce qu’il dépend de modes de vie insoutenables. Beaucoup l’ont compris, et l’aspiration à plus de sobriété, à une vie plus lente et recentrée sur le local, à une décroissance matérielle au profit du relationnel traverse une partie de la société.

Mais la logique économique en place, de par la façon dont elle crée l’argent, tue en permanence dans l’œuf cette aspiration. Or, les écologistes s’attaquent trop peu aux moyens de faire sauter ce verrou. Tim Jackson, par exemple, n’aborde guère ce point dans son livre phare Prospérité sans croissance. De même, les Nations unies n’en disent mot dans leurs Objectifs du développement durable.

Professeur de durabilité à l'Université de Lausanne depuis fin 2014, après avoir longtemps travaillé à l’Université catholique de Louvain, en Belgique, Christian Arnsperger place la création monétaire au centre de sa recherche sur la transition écologique. Conseiller de la Banque alternative suisse (BAS) depuis 2012, il y apprend énormément sur les conditions pratiques dans lesquelles les banques font – et devraient faire – usage de ce privilège.

Janvier - février - mars 2016

En savoir plus

056-011

4.00 CHF

  • Rencontre avec : Christian Arnsperger est professeur en durabilité et anthropologie économique à l'Université de Lausanne.