Faire tomber les barrières mentales

Les populations humaines ne parviennent pas à gérer de façon satisfaisante leur rapport avec les écosystèmes dont elles dépendent. En schématisant, deux cas de figure dominent la situation. Dans le premier, les populations maintiennent une empreinte écologique faible, mais ne parviennent pas à contrôler leur natalité, rendant quasi impossible la lutte contre la pauvreté.

Dans le second, elles réussissent à maîtriser leur natalité et donc leur croissance démographique, mais presque à chaque fois pour enclencher un mode de vie incompatible avec la préservation des conditions de vie nécessaires à l’épanouissement des sociétés humaines sur Terre.

Mars - avril - mai 2007

En savoir plus

024-053

0.00 CHF

Ajouter au panier
  • Auteur : LRD