Une Caisse de compensation internationale pour remplacer le FMI et la Banque mondiale

La troisième des quatre propositions de George Monbiot pour une mondialisation démocratique et juste est de créer une Caisse de compensation internationale venant avantageusement remplacer le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque mondiale, dont les échecs sont patents. Cette nouvelle institution rééquilibrerait les flux de richesses dans le monde. Et compléterait les deux premières propositions : élire un Parlement mondial des peuples et remettre à plat le fonctionnement du Conseil de sécurité des Nations unies.

Cet article est le quatrième d’une série de cinq articles parus dans LaRevueDurable tirés du livre de George Monbiot « The Age of Consent. A Manifesto for a New World Order », Flamingo, 2003.

Septembre - octobre 2005

En savoir plus

017-059

3.00 CHF

  • Auteur : George Monbiot est journaliste. Il vit à Oxford, au Royaume-Uni. Ce texte est le quatrième d’une série de cinq articles à paraître dans LaRevueDurable et tirés de son livre « The Age of Consent. A Manifesto for a New World Order », Flamingo, 2003.