Marché mondial et autosuffisance alimentaire, les pays du Sud ont une marge de manoeuvre

Contrairement à une idée reçue tenace, l’Accord sur l’agriculture de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) laisse une importante marge de manœuvre aux pays en développement pour protéger leur agriculture. L’Indonésie, qui ne l’utilise pas, en fait les frais. Le Nigeria, qui le met à profit, voit sa production de riz augmenter.

Avril - mai - juin 2006

En savoir plus

020-030

1.00 CHF

  • Auteur : Claude Auroi est professeur à l’Institut universitaire d’étude du développement (IUED), à Genève, en Suisse.