La remise en cause de la croissance, grande absente du Grenelle

Sous la pression des événements, l’Etat français a lancé au début de l’été un Grenelle de l’environnement, dont la première phase s’est achevée le 25 octobre. Cette initiative très ambitieuse, tant sur le fond que sur la forme, fait monter à la surface – rend de plus en plus visible – l’incompatibilité entre la poursuite d’une croissance maximaliste et une véritable politique verte. Autrement dit, le Grenelle est en contradiction manifeste avec la mission confiée à la commission Attali de « libérer la croissance » par tous les moyens possibles.

Novembre - décembre 2007 - janvier 2008

En savoir plus

027-064

2.00 CHF

  • Auteur : LRD