L'industrie polluante cultive l'ignorance dans les sciences, l'expertise publique et les esprits

Rencontre avec Stéphane Foucart. 

La fabrique du mensonge est une enquête très pointue sur un fondement démocratique vermoulu : la manière dont la puissance publique ne s’appuie trop souvent pas sur la meilleure connaissance disponible pour décider. Il est un fait que les industriels qui produisent les principaux polluants font tout leur possible pour empêcher la vérité d’émerger sur la façon dont ces substances détruisent en profondeur les écosystèmes et la santé humaine.

Ils financent de la recherche pour générer des savoirs qui brouillent les pistes, manipulent l’expertise publique pour la rendre aveugle aux évidences les plus élémentaires – le tabac tue les fumeurs et ceux qui respirent leur fumée, les insecticides tuent les insectes, les gaz à effet de serre réchauffent l’atmosphère, etc. – et influencent les médias afin que la confusion règne dans les esprits, des journalistes et des politiques en particulier. Leur but ultime : que les agences chargées d’assurer la santé du public échouent à remplir leur mission sans que cela ne génère un tollé général.

L’auteur de ce livre-enquête, Stéphane Foucart, documente avec minutie les mécanismes par lesquels les industriels investissent une partie de leur argent pour garantir que les instances publiques chargées de faire la lumière sur des questions vitales de sécurité et de santé publiques – tabagisme, pollution chimique, climat, etc. – n’y parviennent pas.

Mauvaise nouvelle : ces pratiques hautement nuisibles au corps social, ce torpillage des savoirs si utiles à la collectivité sont très efficaces. Preuve en est, parmi bien d’autres exemples, le triomphe des entreprises agrochimiques sur le dossier des insecticides dits néonicotinoïdes et, plus largement, des insecticides systémiques. Pendant qu’ils déciment les abeilles avec une puissance de feu inédite, médias, agences environnementales et politiques nagent en plein « mystère » sur leur disparition.

Juin - juillet - août 2013 

En savoir plus

049-007

3.00 CHF

  • Auteur : Stéphane Foucart est journaliste au quotidien Le Monde, à Paris.