En Europe, l'écologie passe par la case Pologne

A Bruxelles comme aux Nations unies, les diplomates polonais ne ménagent pas leurs efforts pour rabaisser les ambitions des négociations sur le climat. Les gouvernements de ce pays sont remplis de climato-sceptiques. Et au lieu de se révolter comme il se doit contre cet état de fait, la presse polonaise tend à saluer les torpillages des efforts internationaux pour désamorcer la bombe climatique comme des victoires d’une Pologne forte et fière de son charbon, de son gaz et de son bon droit.

C’est là une raison suffisante pour tenter de mieux comprendre ce qu’il se passe en Pologne. Car ce pays – 324 000 km2, 38,5 millions d’habitants – n’est pas anodin. C’est celui la même qui, derrière le rideau de fer, a pris le leadership anticommuniste à partir de la fin des années 1970. C’est aussi le plus important d’Europe centrale à avoir rejoint l’Union européenne depuis la chute du Mur de Berlin. Et qui affiche aujourd’hui une santé économique qui le distingue de la morosité ambiante. 

Décembre 2012 - janvier - février 2013

En savoir plus

047-014

1.00 CHF

  • Auteur : LRD