La désobéissance civile au secours de l’urgence écologique

De l’aide à des personnes migrantes clandestines aux actions chocs des antispécistes dans les abattoirs, on assiste à une effervescence d’actes de désobéissance civile. Et sur ce plan, les écologistes sont sur le devant. Avec les spectaculaires grèves du climat des écoliers marchant sur les pas de Greta Thunberg et les blocages d’espaces publics d’Extinction Rebellion (XR), de plus en plus de personnes font usage de cette pratique pour que des réponses enfin à la hauteur soient apportées à l’urgence climatique et écologique.


LaRevueDurable a déjà documenté ce mode d’action lorsque les faucheurs volontaires faisaient la une de l’actualité. Le moment est venu de revenir sur ce moyen de secouer la société, de préciser à nouveau ce dont il s’agit exactement, ce qui fonde et justifie cette façon d’intervenir, d’interpeller et de se mettre en danger à la frontière de la légalité, et l’espoir qui anime celles et ceux qui, de plus en plus nombreux, la mettent en pratique.

En savoir plus

063-062

5.00 CHF

  • Auteur : LRD