Des technologies appropriées (version papier)

Dans la hiérarchie des solutions avancées pour faire face à la profonde crise écologique et humaine sur Terre, LaRevueDurable s’attache à mettre l’accent sur les institutions plutôt que sur les technologies. Néanmoins, le courant des technologies appropriées présente une pertinence toute particulière en ce début de XXIe siècle. Simples (low-tech), fondées le plus possible sur des matériaux locaux, elles répondent à des besoins fondamentaux et sont accessibles aux plus pauvres.

Née dans les années 1960 comme une solution pour les pays pauvres en capital et riches en main-d’œuvre, l’idée de technologie appropriée de l’économiste Ernst Friedrich Schumacher s’est très vite révélée être aussi un élément de réponse au problème non résolu et global de la production dans les pays riches. Elle a connu son heure de gloire dans les années 1970, avant de sombrer dans les oubliettes de l’euphorie affairiste des années 1980 et 1990.

Trois décennies plus tard, ce dossier met en avant quelques-unes des technologies appropriées les plus utiles et efficaces dans les secteurs de l’eau et de la construction, et touche au domaine de la santé. Il laisse de côté deux domaines essentiels : l’agriculture et l’énergie, qui ont déjà été abordées dans la revue et seront traitées à nouveau dans des dossiers à venir.

Et aussi dans ce numéro : 

  • Rencontre avec Bernadette Bensaude-Vincent : Les citoyens ont leur mot à dire sur la recherche scientifique
  • Minidossier : La publicité harcèle les enfants, et peu de parents s'en rendent compte

Février - mars 2006

Aller à la version numérique

Vous êtes sur la version papier

15.00 CHF