Briser un cercle vicieux : réduire les déchets (version papier)

Les poubelles sont un indicateur des plus instructifs sur l’état des sociétés contemporaines. Leur analyse fait ressortir une donnée très claire : que les déchets soient plutôt bien triés comme en Suisse ou en Belgique ou plutôt mal triés comme en France, elles sont de toute façon bien trop pleines. Et ce qui est rageant, c’est qu’il serait facile de faire beaucoup mieux. Les blocages ne sont pas techniques, ils sont avant tout dans les têtes et dans les administrations.

Ce dossier met en avant des initiatives en cours pour sensibiliser tous les producteurs de déchets, des entreprises aux particuliers, et pour organiser la chaîne de production et de consommation de façon à diminuer les volumes de déchets qu’elle génère et à pouvoir toujours mieux les trier.

Les déchets municipaux (ou urbains) ne constituant qu’une petite partie des déchets, ce dossier inclut aussi les déchets de construction : en Suisse, ils sont quatre fois plus importants, en France, cinq fois plus.

Les éboueurs font un noble métier. Mais il ne faut surtout pas les laisser seuls à s’occuper de nos poubelles.

Et aussi dans ce numéro : 

  • Rencontre avec Terry Shinn : Comprendre la recherche scientifique pour mieux l'orienter
  • Coup de projecteur : En matière d'écologie, l'Eglise réformée d'Angleterre avance
  • Perspective 

Octobre - novembre 2006

Aller à la version numérique

Vous êtes sur la version papier

15.00 CHF