La récolte cachée de la biodiversité sauvage

On a tendance à opposer la biodiversité agricole nécessaire à la nourriture à la biodiversité sauvage. C’est ignorer la situation de millions de personnes qui complètent leur alimentation avec les fruits, les racines et les graines qu’elles puisent dans la forêt et dans les aires non cultivées. Des avantages jamais pris en compte lorsqu’il s’agit de décider du sort de ces terres communes.

Septembre - octobre 2004

En savoir plus

012-021

1.00 CHF

  • Auteur : LRD