Au Sahel, des paysans reverdissent le désert avec des pratiques agricoles simples et bon marché

Yacouba Savadogo est un paysan mossi, qui s’exprime en moré. Cela n’empêche pas ses réussites forestières de faire des émules bien au-delà de la province du Yatenga où il vit, au nord du Burkina Faso, et de ses provinces limitrophes. Au Niger et au Mali proches, et plus loin encore, son inventivité et sa pugnacité dans son corps à corps avec des terres désertifiées, de même que son sens du partage forcent l’admiration de milliers de paysans, techniciens agricoles, agronomes et chercheurs en Afrique et ailleurs.

Les pratiques forestières innovantes de Yacouba Savadogo s’inscrivent à présent dans le projet Initiatives de reverdissement en Afrique (ARI) qu’anime depuis 2008 l’universitaire hollandais Chris Reij et, au Burkina Faso, l’animateur de réseaux Mathieu Ouedraogo, qui est aussi l’interprète de Yacouba Savadogo. Rencontre avec ces trois héros de la réhabilitation des sols et de la reforestation en Afrique dans un lieu improbable, le somptueux et surdimensionné Caux-Palace, sur les hauteurs de Montreux. Dans ce décor de la Belle époque, avait lieu en juillet 2011 le quatrième Forum de Caux pour la sécurité humaine.

Décembre 2011 - janvier - février 2012

En savoir plus

044-032

3.00 CHF

  • Auteur : Yacouba Savadogo est paysan au Yatenga, province nord du Burkina Faso.
  • Auteur : Mathieu Ouedraogo est président du réseau Marp Burkina, à Ouagadougou, au Burkina Faso.
  • Auteur : Chris Reij est facilitateur du projet des Initiatives pour le reverdissement de l’Afrique (ARI) au Centre pour la coopération internationale, à l’Université libre d’Amsterdam, aux Pays-Bas.