L'évaluation des effets des OGM sur la santé et l'environnement est bâclée

Rencontre avec Gilles-Eric Séralini. 

Gilles-Eric Séralini se passionne depuis le début de son parcours scientifique pour le fonctionnement du vivant et l’impact des polluants – les pesticides en particulier – sur la santé. Avec le Comité de recherche et d’information indépendantes sur le génie génétique (Crii-gen), dont il préside le Conseil scientifique, ce biologiste moléculaire cherche à faire progresser la législation internationale sur l’évaluation des organismes génétiquement modifiés (OGM).

En clair, les OGM resteront selon lui inacceptables tant que l’on ne sortira pas d’une situation caractérisée par l’absence de contrôles crédibles. Son principal but est ainsi d’améliorer l’évaluation des OGM. D’une part en testant beaucoup mieux les effets sur la santé des OGM destinés à l’alimentation qui produisent et/ou absorbent des pesticides. D’autre part en analysant les contaminations des cultures non OGM dans les champs. En complément, Gilles-Eric Séralini plaide pour la traçabilité et l’étiquetage.

Mars - avril - mai 2007

En savoir plus

024-009

3.00 CHF

  • Auteur : LRD
  • Rencontre avec : Gilles-Eric Séralini est professeur de biologie moléculaire à l’Université de Caen, en France.