Denrée de base au temps des romains, l'amidonnier fait son retour en Italie

L’engrain, l’amidonnier et l’épeautre sont des variétés anciennes de blé, les blés vêtus. Sous l’effet de la modernisation de l’agriculture et de la société, elles ont fait les frais de l’érosion génétique qui lamine la biodiversité agricole depuis un siècle. En Italie, à l’initiative de paysans pionniers, de la recherche publique et de politiques territoriales intelligentes, ces blés vêtus et leurs ressources génétiques ont amorcé leur reconquête des champs et des assiettes.

Mars - avril - mai 2010

En savoir plus

037-045

2.00 CHF

  • Auteur : Irmgard Hoeschle-Zeledon coordonne le Programme de gestion intégrée des nuisibles (SP-IPM) à l’Institut international d’agriculture tropicale (IITA), à Ibadan, au Nigeria.
  • Auteur : Stefano Padulosi est chercheur senior au programme Diversité pour les moyens d’existence, Bioversity International, à Rome, en Italie.
  • Auteur : Alessandra Giuliani est collaboratrice scientifique au Département agriculture internationale de la Haute Ecole suisse d’agronomie (Hesa) de Zollikofen, en Suisse.
  • Auteur : Ussama Al-Haj Ibrahim est collaborateur au Département des plantes médicinales, aromatiques et ornementales à la Commission générale pour la recherche scientifique agricole, à Damas, en Syrie.