Le grand potentiel alimentaire de Rennes Métropole

L’agriculture urbaine n’a pas la prétention de nourrir les villes. Toutefois, une récente recherche sur le cas de l’agglomération rennaise décoiffe : les surfaces à l’intérieur du périmètre urbain pourraient, dans un scénario idéal, couvrir la bagatelle de 38 % des besoins alimentaires des Rennais. Il faudrait pour cela sortir d’une production et d’une consommation animales excessives, mettre en culture alimentaire une petite part des parcs, jardins et toits plats, et réorienter l’agriculture locale vers les circuits courts. En prime, l’impact sur le climat et les rivières serait majeur, le tout sans perte d’emploi.

Août - septembre - octobre 2011

En savoir plus

043-028

1.00 CHF